Gaël la belle

Maria, magnifique!

Franz, l'accueil chaleureux

voir les œuvres

Jardin?

Pendant tout le mois de septembre les artistes no-made se sont tenus à la disposition des scolaires pour les recevoir et leur faire une visite guidée de l’exposition, notamment avec Franz Stähler.

Comme les années précédentes ces interventions ont été accompagnées par la Médiathèque intercommunale de Cap d’Ail.

Jardin? Les interrogations...

Evénements passés, le mois de septembre

La dernière intervention prévue le samedi 30 septembre  "Comment gagner le Paradis" par Patrick Amoyel a été annulée ... (pour raison incontournable {dixit Patrick Amoyel}). Nous ne saurons donc pas comment y arriver. C'est peut-être mieux comme ça ... on n'est pas pressé.

Le samedi 23 septembre à la villa Roc Fleuri de Cap d'Ail à 17h les auteurs des éditions l'Amourier ont présentés l'ouvrage "Le Jardin de l'Editeur". Lectures par Sophia Braganti, Raphael Monticelli et Jean Princivalle (écouter un extrait).

Le dimanche 16 septembre a eu lieu:

-          une visite guidée de la voie déferrée par Florent Prigent qui nous a invité  à découvrir la flore qui a envahi cet espace, cette visite a permis de présenter l’inventaire des plantes de la voie.

-          une démonstration d’Ikébana par le maître japonais Onda Noriko en se servant des plantes ramassées avec Florent.

-          un superbe concert lyrique avec Aude Sardier et Bernard Imbert de l’Opéra de Nice

-    Voir l'article de presse de Nice Matin

 

Le vernissage a eu lieu le samedi 9 septembre. (voir les œuvres) Merci à presque 400 visiteurs qui étaient fidèles au rendez-vous!

Doohwa a entrainé plus de 200 d'entre nous dans le tunnel pour sa performance magnifique. Plus tard à 19h elle a encore mystifié nombreux visiteurs avec une performance dans le jardin!

Jardin?

Dans la continuité de sa démarche, le groupe no made aborde un thème sous forme de question : Jardin ? Pour son événement annuel les artistes s’interrogent sur leur présence et le sens de leur travail dans le jardin du Roc Fleuri, à Cap d’Ail, et à l’Arboretum de Roure.

Quels sont les liens visibles ou subtils qui se tissent entre le jardin réel, clos, organisé, entretenu, et des œuvres qui sont fruits d’un tout autre travail ? A chacun son jardin : concret ? Conceptuel ? Symbolique ? Secret ? Les sculptures et les installations sont autant d’invitations, d’incitations à regarder autrement, à transgresser ou à s’inscrire dans la  réalité complexe du jardin.

L’espace clos se fait champ de liberté où tout est possible. Rencontres improbables : et si le loup y était ou intrusion du sauvage dans l’espace civilisé; détournements d’objets, de matériaux.

Comme dans le Jardin d’Epicure, si vous passez le portail, qui que vous soyez, vous participez à l’œuvre, à la métamorphose du lieu.

 

Le thème  (sur Clansco)

Les projets pour Jardin? (sur Clansco)

L'invitation :

L'affiche: