La mémoire des murs 

C’est d’abord une rencontre.
Quatres jeunes étudiants en terminale Bac technique au Lycée Jules Ferry : Aurore De Beaumont, Hicham Keskas, Elric Comoglio, Bertrand Petit et moi.

Pour faire connaissance, je leur fais faire des trucs un peu habituels pour moi ; modelage de la main et portrait dessinés.
Puis ils deviennent inhabituels, attachants, interressants.
Je venais les détourner, c’est eux qui l’ont fait.

Les projets tout fait s’en vont, place à leurs idées.
On va dans la rue, « No-Made c’est des installations », dis-je, puis le thème que je ne leur avais pas dit ressort, naturellement, « la mémoire des murs », elle est donc bien là, dans ce quartier qui semble banal.

Hicham la perçoit en l’écrivant, Aurore en la dessinant ainsi que Elric, puis Bertrand modèle l’Adam en quête de connaissance.

D’autres lycéens se joignent à nous, m’aident à remplir mes moules de papier, pour figurer cette mémoire, ces humains retenus par les murs, en nous inscrivant à notre tour dans cette « mémoire des murs »

Louis Dollé


Voir leur travail.




retour à no-made.eu