Marcel Bataillard - noli me tangere

(…) Jésus laissa saint Thomas, qui n'en crut pas ses yeux, introduire un doigt dans sa plaie.
Ceci n'explique cependant pas pourquoi « Noli me tangere » est le nom savant, en outre, d'un ulcère qui ne cicatrise jamais, que rien ne guérit, pas même un embaumement.
Si l'on voulait cultiver visuellement ces errances lexicales, un ensemble - composé d'une canne blanche qui ne manque pas à la pelle et s'enfile de barbelés non loin d'une photo volée qu'un braille dangereusement silencieux clouerait aux planches reposant sur un lin - seul y suffirait-il ?
* en français : « Ne me touche pas. »

marcelbataillardnolimetangere2.jpg

Photo album created with Web Album Generator